Quand DeLorean et Reine des Neiges rentrent en scène pour un voyage dans le temps !

Vous qui lisez le magazine depuis quelques temps, vous aurez compris que l’une des caractéristiques de la Santé Humaniste est de pouvoir remonter le temps. Et oui, comme Marty McFly et Emmett Brown, le fameux Doc, dans Retour vers le Futur ! Êtes-vous prêt à embarquer ? Vous êtes Marty McFly et je suis l’un de ces Docs qui vous permet d’aller à la racine de vos blocages et limitations du quotidien.

Lorsque le présent est en désordre

Bien des fois, nous nous rendons compte d’éléments nous freinant dans nos quotidiens : un petit rhume, un mal de dos ou un lumbago, une migraine ; ou tout simplement depuis quelque temps nous ne nous sentons pas dans notre assiette, une déprime, même passagère… A d’autres moments, la maladie est plus présente, de façon chronique, parfois plus aigüe. Pour d’autres personnes ce peut être une maladie nettement plus lourde qui est diagnostiquée, telle que maladie auto-immune ou cancer. Quelque soit le symptôme, c’est notre état de santé global qui est touché.

En Santé Humaniste, je vous propose de prendre le volant de la fameuse DeLorean. Vous êtes le chauffeur, Marty McFly, et je suis Doc, vous permettant de remonter le temps à la recherche de la cause de votre blocage actuel (symptôme/maladie/mal-être). Je vous guide grâce au pouls de Nogier[1], et vous permet ainsi de remonter le temps. Un fabuleux voyage non ? En allant chercher dans le passé ce qui vous bloque dans le présent, alors vous retrouvez un quotidien plus paisible, et pouvez envisager un futur plus serein. Car lorsque à l’instant T nous ne sommes pas bien, le futur ne nous apparaît pas prometteur, ou en tous cas teinté de pessimisme.

6110431431

Ainsi, c’est ce voyage dans le temps qui vous permet de trouver les explications de vos limites au quotidien, et de vous en libérer.

Voyage dans le temps à travers le corps : entre mémoire de l’eau et mémoire cellulaire

Ce processus vous implique, vous et votre corps. Pourquoi et comment ? Par une notion déjà abordée dans le magazine par Rachel Perot dans l’un de ses articles : la mémoire de l’eau[2]. C’est là que nous pouvons faire le lien avec la Santé Humaniste, et avec une autre notion non moins importante : la mémoire cellulaire.

Crystals 67792 1280

Je vous retranscris ici ce qu’en dit Martine Savès, fondatrice de la Santé Humaniste, et actuelle directrice de l’Institut AMA, centre de formations et de recherches appliquées en Santé Humaniste[3].

[…] Dans notre corps physique, dans nos cellules, dans nos organes, nous portons entièrement notre histoire, y compris et surtout ce que notre cerveau a complètement oublié et mit de côté. Cela concerne tout ce que nous oublions de notre début de vie, de notre vie intra-utérine, de notre petite enfance. Cela concerne aussi tout ce que nous avons tendance à mettre de côté, à refouler, à oublier volontairement parce que trop difficile. Il y a des personnes par exemple, qui ne se souviennent absolument pas de leur enfance, et qui commencent à avoir des souvenirs qu’au moment de l’adolescence. Généralement, lorsque c’est comme ça, c’est que l’enfant a vécu des choses difficiles, et que pour pouvoir vivre le mieux possible ce qui était à vivre, il a enfouit dans son inconscient tout ces événements. C’est donc tout ce que nous retrouvons dans la mémoire de nos cellules.
Cette mémoire de nos cellules fait appel à une notion importante qui est la mémoire de l’eau.
On en parle maintenant depuis quelques années. En effet, le premier a s’être intéressé à cela est Jacques Benveniste (1935-2004), médecin et immunologiste français. Il avait commencé à faire des expériences pour démontrer que la molécule d’eau, H2O -cette molécule qui est constituée de deux atomes d’hydrogène et d’un atome d’oxygène- a des propriétés assez exceptionnelles. Puis le japonais Masaru Emoto (1943-2014) a reprit ces travaux. Il a pu démontrer, concrètement, comment cette molécule d’eau a la capacité d’absorber les informations vibratoires qu’elle reçoit, et comment à partir des informations vibratoires qu’elle reçoit, elle peut changer de structure.
Les informations vibratoires peuvent être de nature complètement différente puisque tout ce qui vit, tout ce qui est vivant dans ce monde, sur cette planète, émet des vibrations. Donc tout ce qui est vivant, c’est-à-dire nous en tant qu’humain, mais aussi le règne animal, le règne végétal et le règne minéral, émet des vibrations. Les sons ont également une vibration, les mots aussi ont des vibrations, nos pensées émettent des vibrations. Les pensées que nous avons sont des vibrations très puissantes, à tel point que l’on parle de la pensée créatrice.

Alors pourquoi je vous parle de cela en parlant de la mémoire cellulaire et de notre inconscient ? Simplement parce que le corps humain est composé de 70 à 80% d’eau, et que nos cellules baignent dans l’eau. Cet inconscient, cette mémoire cellulaire, n’est rien d’autre que la mémoire de la vibration émotionnelle, donc des choses que nous avons vécues tout au long de notre existence. La vie est composée des expériences que nous vivons. Ce qui est important, ça n’est pas tant l’événement en lui-même, mais c’est surtout la façon dont nous le vivons et dont nous le traversons. Et cela en incluant tout son aspect émotionnel, qui est stocké dans cette eau intérieure qui nous constitue, dans la mémoire de nos cellules. Voilà ce qu’est notre inconscient.

Ce stockage des émotions dans nos cellules, entraîne donc une forme du stockage du temps, de stockage du « traumatisme » émotionnel vécu à un instant T. C’est en allant le libérer que nous pouvons ainsi libérer le temps passé, pour apaiser le temps présent et envisager un futur différent.

Vous l’avez donc compris, avec Marty McFly et Doc, la DeLorean DMC-12 est le pouls de Nogier, cette voiture qui vous conduit tout droit à cet instant T, où se retrouve cristallisé (enregistré) une partie de votre histoire. C’est grâce à ce voyage dans le temps que l’inconscient devient conscient, que le passé vous libère du présent, vous permettant de pleinement vivre votre instant présent.

Un autre voyage dans le temps avec la Reine des Neiges 2 : quand la mémoire de l’eau fait remonter des épisodes de vie inconscients

C’est aussi ce qui se passe pour Elsa dans le second opus de la Reine des Neiges, récemment porté à l’écran.

04 Reinedesneiges2

En effet, dans la Reine des Neiges 2, les équipes de Disney reprennent merveilleusement à leur compte le concept de la mémoire de l’eau. Qui mieux qu’Elsa peut comprendre et voir les mémoires de son histoire familiale prisonnières dans la glace ? C’est grâce à l’aide de sa sœur, Anna, qu’elles vont pouvoir lever la malédiction qui plane sur Arendelle, tout en comprenant que leur grand-père, à des fins très personnelles, avait emprisonné leurs voisins, les Northuldras. Mais je ne vous en dit pas plus… Si vous voulez comprendre l’impact de la mémoire de l’eau et de ce qui peut y être cristallisé, aller vous régaler au cinéma, seul.e ou en famille, avec Elsa, Anna et leur inséparable Olaf !

Dans ce dessin animé, il est implicitement déployer le processus du transgénérationnel, puisqu’il est fait état d’un événement qui s’est passé lors du vivant du grand-père de Elsa et Anna. Ceci-dit, cette possibilité de remonter dans le temps, grâce à la mémoire de l’eau (liée à la mémoire cellulaire), est valable également pour des événements vécus dans cette vie-ci, ou hérités de mémoires encore plus anciennes, relevant de vies antérieures.

Ce sont tous ces événements mal vécus, stockés dans notre inconscient, qu’il est permis de ramener à la conscience, par ce voyage dans le temps.

En cela, lorsque notre corps développe un symptôme, quelqu’il soit (maladie ou mal-être), il cherche à nous faire comprendre des choses qui sont dans notre inconscient. Pour faire simple, nous avons deux parts en nous, celle s’appelant le conscient et celle s’appelant l’inconscient. Sur un total de 100%, notre conscient en représente seulement 20% et notre inconscient 80%.
Ce processus est valable tant pour de petites pathologies comme un mal de gorge, un rhume, une angine, une bronchite, un lumbago, et est valable aussi pour des maladies beaucoup plus graves, telles que maladies auto-imunes ou cancers. Tout peut être décodé, tout peut prendre sens[4].

Ce qu’il y a de fabuleux dans ce processus, c’est que nous sommes aux commandes. Nous avons la possibilité de reprendre possession de notre santé, de notre Vie. Nous avons la possibilité d’intervenir dans le désordre : la maladie. Car s’il y a désordre, c’est bien qu’il y a eu ordre à un moment donné, non ?

Vers une autre vision du monde et du temps : la théorie du « champs unifié » en physique quantique

Dans son article, Rachel Perot vous parle de mécanique quantique.

Le temps, tel que nous le définissons aujourd’hui, est une notion construite nous permettant d’appréhender le monde et nous donner un certain cadre. Avec la physique quantique, cette notion de temps linéaire est déconstruite. On parle plutôt de « temps parallèles », ou de superposition du temps.

Nassim Haramein[5], physicien et théoricien, à l’origine de la théorie du « champs unifié », en parle très bien dans cette interview « L’intelligence de l’Univers », sur la chaîne indépendante Tystria : https://www.tistryaproductions.com/portfolio/nassim-haramein/

Fractal 1280076 1920

Il précise, entre autre, que nous sommes en capacité, à travers les découvertes qu’il a faites ces 15 dernières années, de pouvoir agir sur la matière, avec notamment pour intermédiaire le temps (il va jusqu’à expliquer que les voyages dans l’espace tels que nous les vivons à travers Star Wars ou Star Treck ne sont pas loin d’être impossibles).

La Santé Humaniste, comme d’autres disciplines énergétiques[6], a cette particularité de pouvoir agir sur la matière, en proposant, comme le dit Nassim Haramein, de remettre de l’ordre dans le désordre. Car qu’est-ce que la maladie ? Quelque chose qui est venue perturber la structure initiale de l’ordre biologique et/ou biochimique du corps. En proposant ce voyage dans le temps, par l’intermédiaire du pouls de Nogier comme guide, on est en capacité d’aller voir, ce qui, à un instant T, a mis le désordre : un choc émotionnel en lien avec un événement mal vécu. C’est ce choc émotionnel qui a changé la structure de une ou plusieurs cellules, puis d’un ou plusieurs organes, et qui a donc entraîné la maladie ou le mal-être. En libérant cette émotion enregistrée dans le passé, on libère la maladie dans le présent. Ainsi, l’ordre est rétablit.

En agissant ainsi sur la chaîne du temps, en comprenant la source de nos blocages, nous nous permettons de remettre de l’ordre dans notre présent, de reprendre les commandes de notre vie, et de vivre un présent qui nous convient, et donc d’envisager un futur prometteur. Intéressant non ?

Alors, à quand votre embarquement dans la DeLorean ?

[1] Cf. magazine n°7, pp.6-7, article sur le pouls de Nogier.

[2] Cf. magazine N°12, pp. 13-14.

[3] Vous retrouverez l’ensemble de ce passage sous forme de vidéos sur la chaîne Youtube de l’Institut AMA, centre de formation appliquée en Santé Humaniste : https://www.youtube.com/channel/UCbKmda1GM3SFQaI099Wek5Q

[4] Pour aller plus loin sur les notions de conscient et inconscient, voir la vidéo sur le thème sur la chaîne Youtube de l’Institut AMA, centre de formation appliquée en Santé Humaniste : https://www.youtube.com/channel/UCbKmda1GM3SFQaI099Wek5Q

[5] Pour en savoir plus sur Nassim Haramein : https://discover.resonancescience.org/resonance-academy-french

[6] Pour les trois que je connaisse à ce jour : Bioanalogie ; Sophro-Analyse des mémoires prénatales, de la naissance et de l’enfance (école Émergence Harmonique) ; et Hypnose Régressive Quantique méthode Dolores Canon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *