S’élever par le Feu

A l’heure du Grand Départ,
Celui qui pourrait rimer avec nulle part,
Certaines âmes choisissent le Feu,
Pour de leur corps se propulser dans les Cieux.


Elles prennent alors le temps
De fusionner avec l’instant.
Elles prennent alors cette place,
Pour ne plus se figer dans la glace.


A l’heure du Grand Départ,
Lorsque les anges descendent ici-bas,
Chanter à l’Unisson avec nos voix,
Alors l’Âme sait qu’il n’y a aucun hasard.


Elle s’unit à son immortalité,
Dans la fumée, sait qu’elle peut voler,
Pour ainsi apaiser ses peines,
Et être, tout simplement, sereine.


A l’heure du Grand Départ,
Qui finalement n’est qu’un au-revoir,
Ton Âme, l’Ami, a su son chemin trouver,
Pour aller, là, où est désormais ta Destinée.


Et je sais, intimement,
Que chacun tu sauras trouver.
Et je sais, fermement,
Que tu es, pour toujours, à nos Cœurs connecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *