Témoignages

Une maman, pour elle et ses deux enfants

Une merveilleuse rencontre avec cette belle personne qui a permis à moi et à mon fils de nous sentir beaucoup mieux dans nos corps, nos vies et de se recentrer. Osez contacter Véronique Boulen, votre vie sera forcément meilleure après.

Ma fille de 5 ans a aussi consulté Véronique pour de nombreuses verrues plantaires qui sont apparues en de temps. En une séance elle a trouvé quel était le problème et depuis ma fille va beaucoup mieux et est guérie. 

Une maman, pour elle et sa fille

Anna, 35 ans

J’ai fait plusieurs séances de Santé Humaniste© pour un problème d’ordre émotionnel dans mes relations intimes. Des difficultés à lâcher-prise… Pendant longtemps j’ai mis cela sur le compte de la vie routinière, de la grossesse, de l’allaitement… Bref, les séances ont changé beaucoup de choses pour moi. J’ai pu aller travailler des mémoires liées à mon vécu de fœtus dans le ventre de ma mère, ma naissance, ma conception, et même une vie antérieure… Il ne faut pas s’attendre à du spectaculaire, car pour moi la Santé Humaniste permet de réveiller des mémoires pour mieux les digérer ou les rendre à leur propriétaire (père, mère, grands-parents, voir plus loin)… Le temps de « digestion » dure quelques jours, quelques semaines, le résultat est cependant là pour moi.

Manon, 2 ans

J’ai consulté aussi pour ma fille, Manon, 2 ans à l’époque, car elle faisait de grosses colères qui pour moi n’étaient pas normales dans le sens où elle pouvait se faire mal exprès, se révulser en arrière et se taper la tête contre les murs… Quelque chose me disait qu’il y avait un problème plus profond. Convaincue par cette thérapie, je l’ai emmenée et là nous avons pu comprendre que le vécu de sa naissance et la colère de son père contre l’équipe médicale au moment de la poussée avait été « prise en charge » par Manon. J’ai également appris que Manon avait un petit frère/sœur jumeau au tout début de sa vie fœtale (passé inaperçu pour moi) et que cette petite âme ne s’était pas encore complètement détachée d’elle… La praticienne a pu aider Manon à faire cette séparation. 

Pour moi cette thérapie est un idéal qui fait travailler le corps et l’esprit en équipe, pour des résultats définitifs. 

Une maman témoigne pour son bébé

Nous avons fait appel à Véronique alors que j’étais enceinte de notre deuxième fils. Lors de l’échographie des 7 mois, il est apparu que notre petit garçon était toujours positionné tête en haut et qu’une naissance par le siège devait être envisagée. Comme je n’étais pas vraiment sereine durant cette grossesse – il s’agissait d’une cinquième grossesse après la naissance de notre premier fils puis trois fausses couches successives dont une intervention médicale de grossesse suite à la découverte d’une malformation génétique- cette nouvelle m’a un peu fait peur. Je rêvais d’un accouchement doux et on m’annonçait que j’allais peut être accoucher au bloc ! Nous avons fait plusieurs séances avec Véronique qui ont permis de communiquer avec notre fils, de le mettre en confiance, d’écarter ses peurs et ses craintes et de l’inciter tout doucement à bien se positionner pour son bien-être et que pour son arrivée au monde soit la plus douce possible. Entre les séances, Véronique nous a encouragés à lui parler et lui expliquer son “travail”. Le suspense a duré quelques semaines puisque c’est lors d’une dernière échographie, 15 jours avant le terme que nous l’avons découvert tête en bas, prêt pour la rencontre ! Cet accompagnement nous a beaucoup aidé à lâcher prise et nous a donné les clés de compréhension pour l’aider et pour nous sentir mieux.

Nous avons à nouveau fait appel à Véronique il y a quelques semaines alors que notre fils avait 7 mois et demi. Il se réveillait toutes les nuits en hurlant et il était très difficile de le rendormir dans son lit. Lors de la séance, Véronique a décelé plusieurs blocages liés à la naissance, notamment les heures précédant l’accouchement où les contractions étaient tellement fortes que je n’étais plus connectée à mon bébé. Ma souffrance était également souffrance pour lui et a fait écho plusieurs mois après sa naissance. Durant la séance, notre petit garçon a été vraiment réceptif aux paroles de Véronique, il a beaucoup pleuré, râlé et ne semblait pas content qu’on lui évoque ce souvenir. Cet état a duré quelques minutes puis il a été apaisé. Sur les conseils de Véronique nous lui avons réexpliqué les choses une fois la séance terminée, au moment du coucher puis lorsque nous sentions le besoin. Depuis, notre fils fait de grandes nuits et tout le monde est plus serein.